La police des

Montréalais


Marcel Lacombe

1961

Marcel Lacombe

Âge : 45 ans

Expérience : 20 ans

Date de l'événement : 1961-05-05

Le 5 mai 1961, un jeune homme, âgé de 16 ans qui présente un comportement pour le moins étrange, est intercepté sur la rue Rachel parce qu’il se promène avec une arme à feu dans les mains. Pour accuser l’individu, les policiers doivent prouver que le jeune homme a utilisé son arme de façon dangereuse pour le public, qu’il l’a pointée en direction de quelqu’un, qu’il a menacé au moins une personne, ou qu’il a un dessein dangereux pour la sécurité du public. La plainte est donc rapidement renvoyée et le juge ordonne qu’on lui remette l’arme qui lui avait été confisquée et qui est maintenant gardée au Quartier général de la police (750 Bonsecours).

L’individu s’y rend la journée même pour récupérer son arme. Il entre par le garage de la rue Saint-Louis et emprunte l’ascenseur jusqu’au 5e étage. L’arme est dans la boîte de rangement utilisée à la salle des effets et les policiers croient avoir affaire à un citoyen qui s’est trompé d’étage.

Puis, sans crier gare, le jeune homme sort soudainement une carabine de calibre 22 et les policiers sur place tentent de le désarmer. L’agent Marcel Lacombe se lève du bureau où il travaille pour prêter main forte à ses compagnons et une détonation se fait entendre. L’agent Lacombe est touché en pleine poitrine. Il rendra l’âme à son arrivée à l’hôpital Saint-Luc.

Le suspect dans cette affaire est accusé de meurtre mais un juré l’acquitte pour cause d’aliénation mentale.


Ville de montréal