La police des

Montréalais


Claude Marineau

1962

Claude Marineau

Âge : 34 ans

Expérience : 15 ans

Date de l'événement : 1962-12-14

En ce 14 décembre 1962, les agents Denis Brabant et Claude Marineau se rendent sur un appel d’alarme de hold-up à la Banque impériale de commerce, située au 6007 du chemin de la Côte de Liesse, à Ville Saint-Laurent, à la suite du déclenchement de l’alarme par une caissière. Les deux policiers sont les premiers arrivés. L'un des suspects est habillé en « père Noël ». Dès qu’il aperçoit les policiers, il sort par la porte avant et fait feu à l’aide d’une mitraillette. Les deux policiers sont touchés et le suspect s’assure de leur décès en faisant feu sur eux alors qu’ils sont immobilisés au sol. Une vaste chasse à l’homme s’ensuit et trois suspects sont accusés et trouvés coupables.

L’agent Marineau laisse dans le deuil sa conjointe et trois enfants. Il est à noter que Ville Saint-Laurent ne dispensait pas de rente aux survivants à cette époque. La Banque Impériale de Commerce accepte de verser une rente à la famille, jusqu’à la majorité des enfants.

La fille de Claude Marineau (Micheline) épouse Rhéal Brunet et ce dernier décède également en devoir le 10 octobre 1969. Il était aussi au service de la Police de Ville Saint-Laurent.

La Fraternité des policiers de Saint-Laurent est fondée en 1951 et Claude Marineau en est directeur de 1951 à 1958. Il en sera également vice-président de 1959 jusqu’à son décès.

Ville Saint-Laurent avait une pratique peu commune concernant les matricules du personnel policier. Les numéros changeaient régulièrement. Ainsi, Claude Marineau a joint la police de Ville Saint-Laurent en 1947 et portait le matricule 20. De 1956 à 1961, il portait le matricule 20. De 1956 à 1961, il portait le matricule 12 et à partir de 1961, on lui donna le matricule 11.


Ville de montréal