La police des

Montréalais


Daniel O'Connell

1910

Âge : 27 ans

Expérience : 8 ans

Date de l'événement : 1910-05-09

Le 6 mai 1910, l’agent Daniel O’Connell remarque un grand gaillard à l’allure louche qui vend des souliers de caoutchouc aux passants, tout près du Port de Montréal. Le policier sait qu’il y a de nombreux vols sur les quais du port et décide de pousser plus loin son enquête. Insatisfait des réponses et des explications du colporteur, il lui demande de le suivre au poste 6. Le suspect refuse et un violent corps à corps s’ensuit.

Un autre policier voit la scène du tramway dans lequel il prend place. Il fait stopper le tramway et vient prêter main forte à son collègue. Les deux policiers réussissent alors à conduire le suspect vers le poste de police. Arrivé à environ 200 pieds du poste, le suspect sort un revolver et fait feu à deux reprises. L’agent Fortin est atteint d’une balle à la tête et succombe à ses blessures sur les lieux. L’agent O’Connell est atteint à l’abdomen et succombera à son tour, trois jours plus tard.

Le suspect est arrêté suite à l’enquête. Il s’agit de Thomas Candy, un Anglais nouvellement immigré qui a réussi à se décrocher un emploi de gardien de nuit, à l’usine de chaussures Ames-Holden. On lui a fourni un revolver pour son travail. Il vole son employeur la nuit et passe ses journées à vendre la marchandise dans la rue. Il est reconnu coupable des deux meurtres.

L’agent O’Connell était marié et père de six enfants.


Ville de montréal