La police des

Montréalais

Accueil Personnes recherchées Victimes potentielles

Exploitation sexuelle : Le SPVM recherche des victimes de Carl Wattier

Montréal, le 21 décembre 2017. - Les enquêteurs du Module exploitation sexuelle, volet proxénétisme de la Section des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont procédé le 15 décembre dernier à l’arrestation de Carl Wattier, 40 ans, impliqué dans des activités de proxénétisme. Le SPVM a des raisons de croire qu'il aurait pu faire d'autres victimes.

De 2015 à juin 2017, Carl Wattier aurait exploité sexuellement plusieurs victimes. Il aurait usé de violence et de coercition avec l’une d'entre elle, afin de la contrôler. Durant cette période, Carl Wattier aurait utilisé des appartements situés au 936, Notre-Dame Ouest à Lachine pour recruter et exploiter 7 à 8 jeunes femmes et les faire travailler dans son appartement. L'agence se nommait « Les belles de l’Ouest ». Une perquisition de cet appartement a permis de saisir des équipements informatiques. L’analyse préliminaire de certains items indique que Carl Wattier filmait les clients à leur insu lors de relations sexuelles. 

Carl Wattier a la peau blanche et une stature moyenne. Il mesure 1, 80 m (5' 11'') et pèse 109 kg (240 lb). Il a les cheveux noirs, les yeux bruns et porte une barbe.

Carl Wattier a comparu le 15 décembre à la Cour du Québec et fait maintenant face à des chefs de proxénétisme, d’avoir bénéficié d’avantage matériel provenant des services sexuels d’une autre personne, de publicité de services sexuels d’une autre personne, de menaces et de possession d’arme prohibée. Toujours détenu, il reviendra à la Cour le 29 décembre prochain pour son enquête sur remise en liberté.

L'enquête se poursuit et il se peut que d'autres chefs d'accusation soient portés contre Carl Wattier, notamment en matière de pornographie juvénile et voyeurisme.

Toute personne qui aurait été victime ou qui connaît quelqu’un qui aurait pu être victime de cet homme, ou tout autre témoin, est invité à se rendre au poste de police de son quartier ou à communiquer avec le 911 afin de déposer une plainte officielle.

 

- 30 -

Pour information :
Relationniste en devoir
Section des relations médias
Service des communications
SPVM
514 280-2777 


Ville de montréal