La police des

Montréalais

Accueil Trouver de l'information Violence conjugale et intrafamiliale

Violence conjugale et intrafamiliale

À chaque année la violence conjugale et intrafamiliale à Montréal se traduit par environ par :

  • 15 500 appels de service au Centre d'urgence 9-1-1
  • 30 % des crimes contre la personne
  • 15 % des homicides

La violence, c'est contraindre une personne à agir contre sa volonté en employant la force, l'intimidation ou la peur pour la contrôler ou la dominer. Elle se trouve sous différentes formes :

Violence psychologique
intimidation – humiliation – terroriser – maintenir dans l'isolement

Violence verbale
insultes – les mots qui blessent

Violence physique
bousculer – gifler – donner des coups

Violence sexuelle
relations sexuelles non désirées

Violence économique
contrôle du budget – refus de donner de l'argent à l'autre

Les conséquences de la violence sont nombreuses :

Pour la victime : être blessée, anxieuse, déprimée, malade. Toujours avoir peur, perte de l'estime de soi et de la confiance en soi, manque de concentration 

Pour les enfants : être agressif, déprimé et avoir des problèmes à l'école

Pour la famille : les relations entre les membres de la famille ne sont pas harmonieuses et les membres de la famille sont isolés

Il est prouvé que la violence conjugale suit invariablement le même cycle; escalade de tension, explosion de violence suivie d'une accalmie. Ces épisodes finissent par être de plus en plus rapprochés et de plus en plus violents. Il faut briser le cycle de la violence le plus tôt possible.

Voici quelques actions à entreprendre :

  • Mettre au moins une personne au courant de votre situation
  • Expliquer à vos enfants la possibilité d'un départ à la suite d'une possible agression
  • Prévoir à l'avance un lieu où aller
  • Préparer une trousse de départ qui comprend :
    • argent (pour prendre un taxi)
    • carnet de banque
    • cartes d'assurance-maladie
    • cartes d'assurance sociale
    • quelques vêtements
    • médicaments pris sur une base régulière
    • certificats de naissance
    • passeports et certificats d'immigration
    • doubles des clefs de la maison et de la voiture
    • reçus des biens que vous avez achetés
    • agendas des numéros de téléphone personnels
    • jouet préféré des petits enfants
    • certificat de mariage
    • documents et bulletins scolaires
    • bail, documents financiers
  • Obtenir de l'aide auprès d'un professionnel, comme un médecin, un intervenant social ou un psychologue
  • Porter plainte auprès de votre poste de quartier
  • Demander d'être hébergé dans une maison d'hébergement
  • Si vous êtes un agresseur, obtenir du soutien auprès des ressources existantes pour apprendre à modifier votre comportement
  • Si vous connaissez une victime de violence conjugale, signaler la situation à la police

Des accusations criminelles peuvent être portées dans les cas de violence conjugale ou familiale. 

Les policiers dela Villede Montréal viennent en aide à toute personne victime de violence. Leur premier devoir est de secourir la victime et d'assurer sa sécurité et celle de ses proches.

N'hésitez pas à briser le silence. Des gens dévoués sont disponibles pour vous aider.

Si vous êtes victime de violence conjugale, il faut briser le silence! Ne vous blâmez pas, cela peut arriver à n'importe qui.

Ressources disponibles

Ressources disponibles

  • CAVAC (Centre d'aide aux victimes d'actes criminels)

Dans le centre de l'île (Métro Beaubien)
Téléphone : 514-277-9860

Dans l'est de l'île (Métro Cadillac)
Téléphone : 514 645-9333

Dans l'ouest de l'île (Métro Du Collège)
Téléphone : 514-744-5048

Para servicios en espagñol
Téléphone : 514-277-9860, poste 235

Points de service

Le CAVAC de Montréal dispose également de deux points de services dans les palais de justice de la région :

Palais de justice de Montréal 
(Métro Champ-de-Mars)
Téléphone : 514-393-2083

Chambre de la jeunesse 
(Métro Rosemont)
Téléphone : 514-864-1500

www.cavacmontreal.qc.ca

  • Pro-gam (Centre d'intervention et de recherche en violence conjugale et familiale)

L'organisme Pro-gam a pour mission de contribuer à prévenir la violence conjugale en intervenant auprès des conjoints violents en leur offrant un programme de thérapie professionnel et confidentiel.

Services offerts :

  • Intervention
  • Formation
  • Recherche
  • Sensibilisation
  • Prévention
  • Information

Pour plus d'information, consulter le site internet de Pro-gam ou téléphoner au 514-270-8462.


Ville de montréal