La police des

Montréalais

Accueil Trouver de l'information Sécurité des motocyclistes

Sécurité des motocyclistes

Étant plus vulnérables en moto, il faut redoubler de prudence, particulièrement aux intersections. Le contact visuel avec tous les autres usagers de la route demeure un moyen efficace pour éviter bien des ennuis.

Selon les statistiques, 40 % des collisions mortelles impliquant un véhicule et une motocyclette se produisent aux intersections. Toutefois, 42 % des collisions mortelles à moto n'impliquent aucun autre véhicule, et se produisent surtout dans les courbes, en général à cause de la vitesse.

Les classes de permis autorisant la conduite d'une motocyclette

  • La classe 6A autorise la conduite de toute motocyclette
  • La classe 6B autorise la conduite d'une motocyclette dont la cylindrée est de 400 cc ou moins
  • La classe 6C autorise la conduite d'une motocyclette dont la cylindrée est de 125 cc ou moins

Ces classes permettent également la conduite des véhicules de classe 6D

Pratiques sécuritaires

  • Procéder à l'inspection visuelle de la moto et vérifier :
    • l'usure et la pression des pneus
    • le niveau d'huile
    • le câble des manettes avant
    • le niveau d'essence
  • Ne pas démarrer le premier à une intersection en cas d'hésitation
  • Respecter les limites de vitesse
  • Ajuster sa vitesse à l'approche d'une courbe afin de mieux la négocier
  • Pratiquer le freinage d'urgence
  • Lorsqu'il pleut, diminuer sa vitesse et augmenter la distance entre les véhicules
  • À l'approche d'une intersection, adopter cette règle : si je ne vois pas, je ne passe pas! 

Apprentis conducteurs

Noter que le titulaire d'un permis d'apprenti de classe 6A peut être accompagné par un titulaire de permis de classe 6A, 6B ou 6C, pourvu qu'il en soit titulaire depuis au moins 2 ans et que son permis de conduire soit valide. De plus, l'accompagnateur doit conduire sa propre moto.

Il est interdit à l'apprenti conducteur de transporter des passagers sur sa moto.

Deux classes de permis d’apprenti conducteur pour la moto

La classe 6R (permis de conduire apprenti conducteur) autorise son titulaire à conduire une motocyclette sur un chemin public uniquement dans le cadre d’un cours de conduite reconnu.

Une fois le cours réussi, le titulaire peut se présenter à l’examen à condition de posséder son permis d’apprenti conducteur (classe 6R) depuis au moins un mois. S'il réussit, il obtiendra alors son permis d'apprenti de classe 6A.

Infractions et pénalités

Infraction

Pénalités, plus frais applicables

Points d'inaptitude

Circuler sur une motocyclette sans porter un casque protecteur conforme aux normes

80 $

3

Conducteur d'un véhicule routier ayant commis une action susceptible de mettre en péril la vie, la sécurité des personnes ou la propriété. Exemples d'actions imprudentes : circuler sur la roue arrière ou sur la roue avant seulement, ou encore, circuler assis sur les poignées de la moto

1000 $

4

Conduire une motocyclette alors que le passager n'est pas assis de façon à ce que ses pieds reposent sur les appuis-pieds

30 $

-

Conduire une motocyclette en groupe de deux ou plus dans une voie de circulation, sans avoir adopté la formation en zigzag

100 $

-

Conduire une motocyclette entre deux rangées de véhicules circulant sur des voies contiguës

100 $

-

 

Casque de moto

Le port du casque est obligatoire.

Le casque doit être conforme à l'une des normes citées dans le Règlement sur le casque protecteur. Les normes de fabrication reconnues au Québec sont les suivantes :

  • DOT FMVSS 218 du Department of Transportation des États-Unis
  • Snell Memorial Fondation
  • CAN-3-D230 de l'Association canadienne de normalisation
  • Specifications for Protective Headgear for Vehicular User Z90.1 de l'American National Standard Institute
  • British Standards Institute
  • Le règlement 22 de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (ECE 22)

Au Québec, la norme DOT est la plus courante. Elle est obligatoire aux États-Unis. C'est une norme minimale. Un casque certifié DOT porte l'étiquette « DOT » à l'arrière. On trouve aussi des casques certifiés Snell 2010 (organisme indépendant américain) ou ECE 2205 (norme obligatoire en Europe). Ces deux normes sont semblables sur plusieurs points; l'édition 2010 de Snell visant une harmonisation avec la ECE 2205. La norme Snell comporte plus de tests, comme un test d'impact sur la visière, et est exigée pour les casques des coureurs en moto de la majorité des compétitions, notamment le championnat canadien. Un casque certifié Snell 2010 ou ECE 2205 passe donc plus de tests qu'un casque DOT; il est donc probable qu'il offre une meilleure protection. Par contre, les normes Snell 2010 et ECE 2205 sont majoritairement vues sur des casques intégraux ou modulaires et très rarement sur des casques ouverts.

Sur le casque protecteur doit figurer, en tout temps, la marque apposée par le fabricant pour indiquer qu'il est conforme aux exigences de la norme de fabrication.

Pour être conforme, un casque doit aussi respecter les normes d'utilisation suivantes :

  1. Être correctement ajusté, et solidement attaché par une jugulaire
  2. Ne présenter aucune modification ou détérioration de la structure externe ou interne (il est cependant permis de repeindre le casque) 

Source : SAAQ


Ville de montréal