La police des

Montréalais

Accueil Trouver de l'information Modification de véhicule

Modification de véhicule

La modification de véhicule (tuning) est un phénomène qui se divise en deux catégories. La première consiste à faire des améliorations cosmétiques pour personnaliser le véhicule, le distinguer du modèle original. La seconde vise l'augmentation des performances du véhicule.

Presque toutes les parties d'un véhicule peuvent être modifiées, pourvu que le Code de la sécurité routière soit respecté et que la stabilité et le freinage du véhicule n’en soient pas affectés.

 

Exemples de modifications permises

  • Modifier la dimension des roues, en autant que le diamètre externe des pneus soit comparable à celui d'origine
  • Ajouter un bas de caisse stylisé
  • Installer un aileron solidement fixé, à condition qu'il ne dépasse pas la largeur du véhicule et qu'il n'obstrue pas les feux
  • Changer les sièges, à condition qu'ils soient fixés dans les rails ou les ancrages d'origine
  • Remplacer le silencieux ou tout autre élément du système d'échappement. (Le système doit être solidement fixé, exempt de toute fuite, conçu pour un usage routier, et aussi silencieux que celui d'origine)
  • Augmenter la puissance du moteur
  • Changer la coquille du pare-chocs, en autant que la partie déformable, celle qui absorbe l'énergie en cas d'impact, ne soit ni enlevée ni modifiée
  • Apposer une bande teintée ou opaque d'au plus 15 cm de largeur sur le haut du pare-brise. (Aucune matière ne peut être apposée sur le reste du pare-brise, à l'exception d'une vignette de stationnement ou d'inspection mécanique)

Exemples de modifications interdites

  • Enlever ou désactiver un coussin gonflable
  • Teinter les vitres latérales avant de manière qu'elles laissent passer moins de 70 % de la lumière. (À leur sortie de l'usine, les vitres de véhicules ont déjà une teinte. Une fois la pellicule ajoutée, au moins 70 % de la lumière doit passer)
  • Apposer ou vaporiser sur une des vitres une matière ayant la propriété d'un miroir
  • Modifier le système d'essuie-glace pour qu'il balaie une plus petite surface du pare-brise qu'à l'origine
  • Enlever ou modifier les ceintures de sécurité d'origine ainsi que leurs ancrages
  • Remplacer la couleur des phares, des feux ou des réflecteurs par une couleur différente de celles prévues au Code de la sécurité routière
  • Diminuer l'intensité des phares, des feux ou des réflecteurs par l'ajout d'une matière opaque ou qui assombrit
  • Installer des pneus non conçus pour la route, notamment des pneus de course ou dépassant les ailes du véhicule
  • Diminuer la capacité du système de freinage en installant, entre autres, des disques percés de façon artisanale ou des pièces non conformes
  • Utiliser des ressorts coupés, chauffés ou attachés
  • Il est également interdit d'avoir une suspension trop rigide, un débattement insuffisant, des pneus touchant une composante du véhicule, ou une partie de carrosserie qui touche la chaussée en situation de conduite normale

Infractions et pénalités

Principales infractions au Code de la sécurité routière (véhicules modifiés)

Amende

Enlever ou désactiver un coussin gonflable

300 à 600 $

Teinter les vitres latérales avant de manière qu'elles laissent passer moins de 70 % de la lumière

100 à 200 $

Apposer ou vaporiser sur une des vitres une matière qui a la propriété d'un miroir

200 à 300 $

Enlever ou modifier les ceintures de sécurité d'origine

200 à 300 $

Modifier la couleur des phares, des feux ou des réflecteurs

100 à 200 $

Diminuer l'intensité des phares, des feux ou des réflecteurs

100 à 200 $

Utiliser des ressorts coupés, chauffés ou attachés

200 à 300 $

Modifier le système d'échappement de manière à le rendre plus bruyant que celui d'origine

100 à 200 $

Poser, dans le haut du pare-brise, une bande qui assombrit d'une largeur supérieure à 15 cm

100 à 200 $

 


Ville de montréal