La police des

Montréalais


Intimidation

Il existe deux types d’intimidation :

  1. Directe : le jeune qui en est victime est attaqué verbalement ou physiquement (se faire pousser, frapper, menacer, se faire enfermer dans une case, etc.)
  2. Indirecte : le jeune qui en est victime est ignoré ou rejeté par le groupe, ce qui passe parfois inaperçu (répandre de fausses rumeursparler contre une autre personne, la ridiculiser, etc.)

Le taxage, quant à lui, est un vol qualifié, au cours duquel l’agresseur peut utiliser la force ou les menaces. Il peut taxer seul ou en groupe, en faisant peur aux autres, aux plus petits par exemple. Les enfants se font voler de l’argent, leur lunch, des vêtements ou des objets. 

+ Cyberintimidation

Je suis victime d'intimidation

Conseils

  • Ignorer la personne qui vous intimide
  • S’éloigner d’elle
  • Ne pas répondre à ses provocations
  • en parler à quelqu’un de confiance
  • Éviter de demeurer seul
  • Prendre en note la date et l’heure des comportements intimidants
  • Indiquer clairement votre volonté de ne pas être importuné
  • S’adresser aux policiers ou à des intervenants spécialisés

Vous n’êtes pas tenu de suivre chacun des conseils ci-dessus avant de recourir à la police. Selon votre évaluation de la situation, vous pourriez communiquer avec la police plus rapidement.

Dans plusieurs cas, l’intervention policière doit être réalisée conjointement avec différents intervenants pour faire cesser l’intimidation. Les policiers peuvent vous orienter vers des ressources spécialisées, si nécessaire.

Mon enfant est victime d'intimidation

Si vous découvrez que votre enfant est victime d’intimidation ou de taxage, parlez-en avec lui pour qu’il se sente soutenu et qu’il comprenne que vous pouvez l’aider. Il est important que l’enfant n’hésite pas à se confier à des adultes.

  • Ne prenez jamais à la légère la plainte de votre enfant s’il avoue être victime d’intimidation
  • Demandez-lui de parler de ce qu’il vit
  • Encouragez votre enfant à dénoncer l’agresseur
  • Assurez-le de votre aide
  • Au besoin, informez l’école de la situation
  • Généralement, le code de vie des établissements scolaires applique la tolérance zéro face aux comportements d’intimidation et de taxage, et des conséquences peuvent s’ensuivre pour l’agresseur. Votre enfant doit sentir que vous êtes derrière lui et que vous ne tolérez pas ce genre de comportements
  • Renforcez son estime de lui-même en l’aidant à développer ses forces et ses talents
  • Ne l’incitez pas à se défendre en frappant les autres à son tour. Ce ne serait que lui enseigner une forme de violence qui risquerait plutôt d’augmenter l’agression ou le rejet dont il est victime
  • Inscrivez votre enfant à des activités qui pourraient l’aider à développer une meilleure image corporelle
  • Encouragez les contacts avec de nouveaux amis en l’inscrivant à des activités parascolaires ou de loisirs
  • Évitez cependant de le surprotéger et de régler les problèmes à sa place

Source : Ordre des psychologues du Québec

 

  Dépliant SPVM : Intimidation

  

  



Adolescents

Si votre adolescent a été victime de violence, quelle qu’en soit la forme (intimidation, voies de fait, menaces, agressions), ne la tolérez pas. Ne prenez jamais à la légère la plainte de votre enfant qui se dit victime. Portez plainte aux autorités de l’école et à la police.

N’hésitez pas non plus à communiquer avec Info-Crime Montréal au 514-393-1133, pour transmettre des informations en toute confidentialité.

Laisser un jeune être exposé aux contraintes des rapports de force, voire être soumis aux règles des gangs, c’est accepter le risque qu’il devienne agresseur ou jeune contrevenant pour se protéger. Du même coup, il pourrait devenir candidat au mode de vie associé à l’univers des gangs, qui mène parfois à l’adoption de comportements délinquants. 

Mon enfant fait de l'intimidation

Votre adolescente ou votre adolescent a des comportements délinquants? N’oubliez pas qu’en tant que parent, vous avez la possibilité de l’aider. Établissez des règles claires à la maison et faites-les respecter. Informez-vous sur ses amis ainsi que ses allées et venues. Soyez partenaire de l’école pour suivre l’évolution de votre jeune.

La communication avec votre enfant est primordiale. Montrez-lui qu’il est important pour vous. Réprimez ses actions inappropriées, mais pas sa personnalité. D’ailleurs, pour la majorité des adolescents, les actes délinquants ne sont qu’un passage, une étape de leur recherche identitaire. Bien encadrés, ils reviendront à des comportements tout à fait respectueux des autres.

Ne restez pas seul ! Plusieurs organismes offrent gratuitement des ressources aux parents qui vivent des difficultés avec les comportements de leurs enfants. Brisez le silence et recourez à leurs services.

Les 10 principales raisons pour lesquelles certains enfants intimident les autres

  • Quelqu’un d’autre, possiblement un parent, un frère ou une sœur, les intimide
  • Quelqu’un de plus grand et plus fort qu’eux fait pression sur eux pour qu’ils soient « plus durs »
  • Ils pensent être le centre du monde
  • Ils ont besoin d’attention
  • Ils ont des problèmes avec leur famille
  • Ils n’ont pas de vrais amis et se sentent seuls
  • Ils se sentent mal par rapport à eux-mêmes et veulent que les autres se sentent mal aussi
  • Ils se sentent intimidés, et le fait d’intimider les autres leur donne une sensation de puissance
  • Ils veulent que leurs camarades de classe pensent qu’ils sont forts et qu’ils contrôlent tout
  • Ils ne pensent pas aux sentiments des autres ou s’en moquent éperdument 

Ressources d'aide

Pour obtenir de l’information ou du soutien, vous pouvez consulter les ressources suivantes  

Centre de référence du Grand Montréal

  • Services gratuits de renseignements et de références sur les ressources communautaires du Grand Montréal
  • Tél. : 514-527-1375

CLSC de votre quartier

  • Services sociaux et de santé courants, de nature préventive ou curative (infirmier, travailleur social, psychologue, éducateur spécialisé)
  • Tél. : 514-286-5615

Branché sur le positif

  • Site du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), ayant pour but de lutter contre la violence et l’intimidation à l’école.

Éducaloi

PREVNet

  • Site du Réseau pour la promotion de relations saines et l’élimination de la violence – un organisme canadien menant des recherches sur la prévention de la violence et fournissant des informations à ce propos.
AIDEZMOISVP.CA
  • Site qui vient en aide aux jeunes qui sont victimes de la diffusion, par d’autres jeunes, d’une photo ou d’une vidéo à caractère sexuel. Explications sur le retrait de photos et de messages sur Internet.

Jeunesse j'écoute - Intimidation 

  • Site d’écoute, de soutien et de conseils pour les jeunes.
    Tél. : 1-800-668-6868

Tel-jeunes - Intimidation

  • Site d’écoute, de soutien et de conseils pour les jeunes.
  • Tél. :1-800-263-2266

Ligne parents Tel-jeunes

  • Services gratuits, confidentiels et professionnels d'intervention téléphonique pour les parents (complémentaire à Tel-Jeunes); 24 heures, 7 jours
  • Tél. : 514-288-5555

Parents en marge de la rue

  • Services de soutien aux parents qui vivent une problématique avec leur enfant, par exemple la fugue ou la prostitution
  • Tél. : 514-849-5632

Ligne Parents

  • Site de la Ligne Parents, qui offre un service d’intervention professionnel gratuit et confidentiel à tous les parents d’enfants âgés de 0 à 20 ans du Québec.
  • Tél. : 1-800-361-5085

Sécurité sur Internet

Direction de la protection de la jeunesse

  • Services de réception, de traitement des signalements, d'évaluation et d'orientation pour les jeunes de moins de 18 ans; 24 heures, 7 jours
  • Tél. : 514-896-3100

Centre de santé et de services sociaux du Québec (CSSS)

  • Site des Centre de santé et de services sociaux du Québec (CSSS), où la population peut s’adresser pour recevoir des services ou des références en cas de problèmes de santé et/ou psychosociaux.
  • Tél. : 8-1-1

Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC)

  • Site des Centres d'aide aux victimes d'actes criminels, qui aident les victimes à surmonter les Leurs services professionnels sont gratuits et confidentiels.
  • Tél. : 1-866-552-2822

Centre de la jeunesse et de la famille Batshaw (services en anglais)

  • Services de réception, de traitement des signalements, d'évaluation et d'orientation; 24 heures, 7 jours
  • Tél. : 514-935-6196

Agent sociocommunautaire de votre poste de quartier

  • Conseils, outils et références sur les problématiques vécues par les jeunes et sur les ressources disponibles
  • Tél. : 514-280-04XX (les deux derniers chiffres correspondent au numéro de votre poste de quartier). Exemple : Poste de quartier 24 = 514-280-0424

Intimidation - c’est quoi ?

Ce clip-vidéo vous aide à bien comprendre ce qu’est l’intimidation en milieu scolaire. L’intimidation est beaucoup plus grave qu’une simple chicane. Cette première capsule explique les 3 critères qui permettent de bien identifier une situation d’intimidation.

 

Intimidation - mon enfant est témoin? 

Être témoin, ce n’est pas rien. Ce deuxième clip-vidéo vous sensibilise à l’importance de discuter de la problématique de l’intimidation avec votre enfant. De plus, il vous donne des outils afin de l’aider à bien réagir s’il est témoin de comportements intimidants.

 

Intimidation - Mon enfant est victime?

Ce clip-vidéo vous aide à répondre à la question : Est-ce que mon enfant est victime d’intimidation? De plus, vous y retrouverez des conseils et des références pour vous aider à agir afin de lui apporter l’aide nécessaire pour mettre fin à la situation d’intimidation.

 

Intimidation - mon enfant est agresseur?

Ce clip-vidéo a pour but de répondre à la question suivante : Est-ce que mon enfant est un intimidateur? De plus, vous y retrouverez des conseils et des références pour vous aider à agir afin de lui apporter l’aide nécessaire pour faire cesser ces comportements.

 

***Par souci d’amélioration et d’évaluation, nous vous invitons à 
remplir un court sondage en ligne concernant les capsules que vous venez de 
visionner. Merci de prendre le temps de nous partager vos opinions et 
commentaires à l'aide du sondage.*** 

Ville de montréal