La police des

Montréalais


Emportiérage

Les automobilistes à Montréal ont à se stationner régulièrement en bordure du trottoir, d’une bande cyclable ou d’une piste cyclable.

Lorsque le conducteur ou un passager ouvre la portière du véhicule, il y a toujours un danger relié à cette simple manœuvre qui peut s’avérer dangereuse pour les cyclistes qui circulent.

Le cycliste ayant l’obligation de circuler à l’extrême droite de la chaussée, ceci le rend d’autant plus vulnérable à une telle manœuvre.

En tant que conducteur, il est important de vous assurer d’ouvrir une portière sans danger :

  • Regarder dans votre rétroviseur.
  • Utiliser votre main opposée à la portière pour l’ouvrir, de cette façon vous tournerez sur votre axe et ceci facilitera la vérification de votre angle mort.

Sachez que le fait de ne pas s’assurer d’ouvrir une portière sans danger constitue une infraction au Code de sécurité routière (C.s.r.) (200$ plus les frais applicables).

430. Nul ne peut ouvrir la portière d’un véhicule routier à moins que ce véhicule
ne soit immobilisé et sans s’être assuré qu’il peut effectuer cette manœuvre sans danger.

Quoi faire?

Si vous êtes un cycliste et que vous êtes victime d’un emportiérage :

  • Si vous êtes en mesure de le faire et si personne ne l’a déjà fait pour vous, contactez le 911.
  • Une fois sur place, le policier pourra, à votre demande, rédiger un rapport de police. Vous pourrez ainsi remettre à la SAAQ ce numéro pour l’étude de votre demande d’indemnisation. Pour plus d’informations, consultez le site de la SAAQ. 
  • Le policier pourrait également donner une contravention à l’autre partie. Dans un tel cas, vous serez appelé à témoigner à la Cour puisque dans la majorité des cas, le policier n’a pas été témoin de l’infraction.

Ville de montréal