La police des

Montréalais


Un projet pilote défiant l’adage « Seul son coiffeur le sait »

13 octobre 2015

En collaboration avec le CIUSSS du Nord de l'Île, les policiers du poste de quartier (PDQ) 39 ont lancé un projet pilote en matière de prévention de la maltraitance et de l’exploitation financière des aînés, le 1er octobre dernier. Ce projet vise à former et à outiller des coiffeurs de Montréal-Nord pour qu'ils deviennent des agents multiplicateurs auprès des aînés. Étant souvent des confidents privilégiés, ces agents multiplicateurs pourront ainsi référer cette clientèle vers les ressources appropriées et signaler tout événement important à la police ou aux intervenants du milieu.

Une trousse d’outils originaux

Dès la première rencontre avec les coiffeurs participants, les policiers et leurs partenaires leur remettent une trousse d’outils de prévention pour les soutenir dans leur démarche. Cette trousse comprend un trousseau de clés en carton, une tasse à café, un aimant en forme de clé et divers dépliants de prévention. Chacune des clés du trousseau rappelle aux coiffeurs les attitudes et comportements à adopter lors d’une confidence. La tasse sur laquelle on peut lire « Le silence est complice de la violence » sert de déclencheur à la réflexion ou à la conversation. Selon les confidences entendues, les coiffeurs peuvent remettent l’aimant sur lequel les aînés trouveront les coordonnées de ressources à contacter.

Une expérience à suivre

Au cours des prochaines semaines, le déploiement du projet pilote s’étendra à une quinzaine de salons de coiffure qui ont été ciblés dans les secteurs servis par les PDQ 27 et 39. En janvier 2016, une tournée des salons de coiffure participants permettra d’évaluer les résultats de ce projet et, le cas échéant, la possibilité de le déployer à plus grande échelle. Jusqu’à maintenant, les coiffeurs rencontrés se montrent très réceptifs. Comme le mentionne M. Pierre Meloche, propriétaire d’un salon depuis 30 ans et coiffeur aux Tours Gouin : « j'ai vraiment l'impression de me sentir impliqué et appuyé dans cette cause ».

Ce projet pilote s’inspire de l’initiative réalisée par la Ville de Rimouski et présentée dans la trousse de prévention de la maltraitance et de l’abus envers les aînés de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR). La mise en place du projet pilote actuel découle des travaux du Comité aînés sans maltraitance et abus d’Ahuntsic et de Montréal Nord (CASAAM). Sous la supervision du CIUSSS du Nord de l'Île, ce comité regroupe des représentants des PDQ 27 et 39, du Mouvement des Caisses populaires Desjardins ainsi que de Tandem Montréal.

Pour en savoir +
Communiqué : 1er octobre 2015 - Journée internationale des aînés
Infolettre spéciale de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal - Programmation des activités de la Journée internationale des aînés 2015


Ville de montréal