Logo du SPVM (Service de police de la Ville de Montréal)

Logo du SPVM (Service de police de la Ville de Montréal)


Imprimer cette pageEnvoyer par courriel

Vous êtes ici : Accueil » Services aux citoyens » Centre d’urgence 9-1-1 » Historique

Historique

Un peu d’histoire

Le premier numéro de téléphone unique pour signaler les situations d’urgence a fait son apparition à Londres, en juillet 1937, et prenait la forme de l’indicatif 9-9-9. Il permettait de rejoindre les hôpitaux, les services d’urgence et les services de police.

Aux États-Unis, l’idée de créer un numéro de téléphone d’urgence unique a été proposée pour la première fois en 1957 par la National Association of Fire Chiefs. Il faudra attendre 10 ans avant que le président de la Commission on Law Enforcement and Administration of Justice recommande l’instauration du numéro de téléphone unique.

En novembre 1967, la Federal Communications Commission (FCC) demandait à la firme American Telephone and Telegraph Company (AT&T) de proposer un numéro de téléphone unique pour signaler les situations d’urgence. L’année suivante, AT&T annonce que l’indicatif 9-1-1 deviendra le numéro de téléphone unique pour rejoindre les services d’urgence.  

Pour AT&T, l’indicatif 9-1-1, à l’instar de l’indicatif 9-9-9, était simple à retenir et facile à composer. De plus, cet indicatif n’a jamais été utilisé et correspond au système téléphonique conçu par la North American Numbering Plan Administration (NANPA), ou Administration du plan de numérotation nord-américaine.

Premier appel 9-1-1 de l’histoire

Le 16 février 1968, le sénateur Rankin Fite effectue le premier appel 9-1-1 de l’histoire des États-Unis à Haleyville, en Alabama. Le service 9-1-1 de cette ville est encore en exploitation aujourd’hui.

En mars 1973, le département des télécommunications de la Maison Blanche dépose une politique nationale incitant l’utilisation de l’indicatif 9-1-1 partout aux États-Unis.

Au Canada

Pour sa part, le Canada adopte l’indicatif 9-1-1 en 1972 et c’est la ville de London, en Ontario, qui est la première à installer le système 9-1-1 en 1974.

Au Québec, c’est la ville de Laval qui est la première à mettre le service 9-1-1 à la disposition de ses citoyens en 1977. Les villes de Longueuil (1978), Baie-Comeau (1981) et Boucherville (1983) lui ont emboîté le pas.

Le 24 avril 1981, le Conseil de sécurité publique de la Communauté urbaine de Montréal forme un groupe de travail, le « Comité des mesures d’urgence », piloté par le maire de la Ville d’Anjou et ayant pour mandat de coordonner les travaux en vue de créer un Centre de communications d’urgence (9-1-1).

Le 14 avril 1983, le Comité exécutif, sur recommandation du Comité des mesures d’urgence, autorise Bell Canada à procéder à l’implantation du numéro d’urgence 9-1-1 sur le territoire de la Communauté et forme un Comité d’implantation, présidé par le maire de la Ville d’Anjou, composé de représentants du Service de police de la CUM, de la Ville de Montréal, d’une ville de la banlieue, d’Urgences-santé et de Bell Canada.

Puis, en 1985, le Comité exécutif de la Communauté autorise la création du Centre d’urgence 9-1-1, relevant de la Direction générale, afin de centraliser la réception des appels d’urgence qui, jusqu’à ce jour, étaient logés aux services de police, pompier et ambulance. Cette centralisation permet, dès lors, d’accélérer la rapidité d’intervention des intervenants requis sur les lieux d’un événement.

Le Centre débute officiellement ses opérations le 1er décembre 1985. Il reçoit tous les appels d’urgence en provenance du territoire de la CUM et les achemine aux services d’urgence visés, en plus d’offrir à la population un service de renseignements téléphoniques (280-INFO) sur les services offerts par la CUM et la Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal.

Avant le 9-1-1…

Si le service 9-1-1 naît à Montréal en 1985, que se passait-il avant 1985 ? Comment rejoignait-on le service de police avant que n‘arrive un numéro de téléphone d’urgence centralisé ?

Selon les archives, le premier numéro de téléphone d’urgence à Montréal était le «HARBOUR 7171», bien qu’il soit difficile de déterminer à quelle époque exactement ce numéro était en service.

On sait toutefois qu’au tournant des années 60, ce numéro de téléphone a été changé pour le «University 8-7654». Il deviendra le 872-1313 (police) du milieu des années 60 jusqu’en 1970, alors que naissait la Communauté urbaine de Montréal (CUM). À partir de ce moment, le numéro d’urgence pour rejoindre la police deviendra le 934-2121.

À l’époque, le numéro d’urgence pour rejoindre les pompiers était le 872-1212 alors qu’il fallait composer le 842-4242 pour rejoindre Urgences Santé.

Tout cela allait changer le 1er décembre 1985 avec l’avènement du 9-1-1. 

 

Info en alternance

Carte des postes de quartier

» Trouvez votre PDQ «

Logo Montréal

©2004-2014, Tous droits réservés. Service de police de la Ville de Montréal | Avis légal
Ce site est optimisé pour une résolution d'écran de 1280 x 1024 pixels.